Avril 2021

Le 12 avril 1961, l’Humanité a repoussé une nouvelle frontière avec le voyage du premier homme dans l’espace. Le cosmonaute soviétique Youri Alekseyevitch Gagarine, âgé de 27 ans seulement, fut l’auteur de cet exploit en effectuant une rotation complète autour de la terre dans sa capsule Vostok I.

Issu d’une famille modeste de Klouchino, Gagarine a travaillé dans une fonderie d’acier dans sa jeunesse avant de rejoindre l’armée de l’air soviétique, où il a été sélectionné pour le programme spatial.

En pleine guerre froide, le voyage de Gagarine a été un triomphe des avancées scientifiques et technologiques de l’URSS, une prouesse partagée et applaudie par tout le peuple. Le cosmonaute lui-même écrira des années plus tard : « Beaucoup verront le Soleil [depuis l’espace], des centaines de Terriens, des hommes de tous métiers et de tous pays. Cherchant à déchiffrer les mystères de l’Univers, ils rêveront au bien de l’humanité. » [1]

Autres éphémérides d’avril

Du jour au lendemain, Gagarine devient mondialement célèbre et une icône en URSS. Nommé dans diverses institutions, il a reçu la décoration de Héros de l’Union soviétique, la plus élevée du pays. Après son vol à bord du Vostok I, il a participé à la formation de nouveaux cosmonautes avant de retourner dans l’armée de l’air en tant que pilote de chasse. Il perdra la vie dans un accident en 1968, à seulement 34 ans.

Youri Gagarine a beaucoup réfléchi à son expérience, sur un ton toujours empreint d’espoir et en pensant aux possibilités pour le bien commun.

« Si les hommes progressistes unissent leurs efforts, je suis convaincu que l’Humanité fera les premiers pas vers l’Espace, peut-être vers Mars. Cette domestication du Cosmos, réalisée dans un esprit d’amitié, apportera des avantages infinis également sur le plan terrestre, par exemple en matière climatique » [1], écrit-il. 

[1] Texte écrit par Gagarine en 1967 pour le 50ème anniversaire de la Révolution d’Octobre.

Téléchargez ici la version à imprimer et utilisez-la comme calendrier mural ou fond d’écran.

Rédaction: Ricardo Vaz. Illustration: Valentina Aguirre

Compartir

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.